À propos

Quelques informations parcellaires — certaines obligatoires — au sujet de ce fabuleux site !

  1. L’auteur
  2. Les textes
  3. Gratuit ou payant ?
  4. Mentions légales
  5. Plan du site
  6. Les réseaux (as)sociaux

L’auteur

En tant qu’auteur, je manque singulièrement de hauteur pour parler de moi à la troisième personne. Ne compte pas lire ici une autobiographie détaillée. Je n’ai aucune mémoire. Tout ce que je peux te dire (et tant qu’une mise en abîme ne le contredira pas), c’est qu’un jour je suis né (l’acte de naissance mentionne même une heure précise), un autre jour j’ai mangé quelque chose au goût plutôt amer, un autre jour encore (avant ou après, je ne sais plus), il a plu.

Faut-il qu’il m’en souvienne ?
La poix venait toujours après la gêne…

Auteur depuis toujours, je ne publie que depuis que j’ai découvert les joies de l’informatique et d’Internet : ce siècle n’avait pas deux ans. Car loin des considérations et des contraintes de l’édition industrielle ou artisanale, le web permet une véritable expression libre et convient parfaitement aux indépendants solitaires de mon espèce. Sous réserve d’une curiosité technique minimale, il devient alors relativement simple de s’auto-éditer.


Les textes

Les textes publiés ici — tous en accès libre — sont de toute nature et n’ont d’autre intérêt que celui que tu leur accorderas.

Sans être tout à fait neutre, ce que j’écris n’a pas de genre. Ce n’est, après tout, que de la littérature. Si tu aimes les classements et les petites boîtes bien étiquetées, tu pourras — après les avoir lus — enfermer ces textes dans une quelconque typologie restrictive — forcément restrictive.

J’écris d’une seule et même encre. Libre à toi d’y voir des nuances et des ombres.


Gratuit ou payant ?

Le « modèle économique » de ce site est simplissime — pour ne pas dire simpliste. Ce n’est d’ailleurs pas un modèle et je doute fort qu’il soit économique.

Néanmoins.

Le principe est celui-ci : tu lis si tu veux et ce que tu veux. En conséquence de quoi, tu payes si tu veux et ce que tu veux.

Cette page extraordinaire t’en dira un peu plus. Mais si, déjà, la carte de crédit te démange, rends-toi directement à cette non moins extraordinaire boîte à dons et défoule-toi… Merci !


Les mentions légales
Directeur de publication
ériic jii
Tél : +33 (0) 0 00.00.00.00
Contact : via ce magnifique formulaire uniquement puisqu’il est hors de question que je laisse traîner ici mon adresse, mon téléphone ou mes mensurations.
Hébergement du site
Ce site est confortablement hébergé sur un serveur parisien par la société GANDI S.A.S
63-65 boulevard Masséna, 75013 Paris, FRANCE
Tél : +33 (0) 1 70.37.76.61
Cookies & traceurs
Ce site n’héberge aucune régie publicitaire et ne trace pas ses visiteurs.
Voir la page Confidentialité concernant la potentielle conformité au R.G.P.D.

Plan du site

Le plan d’un site n’a rien à voir avec un plan de table ou un plan de Paris. C’est juste une bête Table des Matières et elle se trouve par ici.

L’extraordinairement somptueuse et magnifique gravure du Paris du XVIIe siècle provient de cette page.

Les différents séparateurs ou « culs-de-lampe » ornant ces pages proviennent de celle-ci.

La fonte principale de ce site est Philosopher. Sont également utilisées, Playfair Display et Abril Fatface.

Techniquement, ce site repose sur une base WordPress agencée par mes petits doigts maladroits et mon manque total de compétences graphiques. Mais l’essentiel est de te garantir une lecture optimale sur tout type d’écran. Si tel n’est pas le cas, fais-le moi savoir.


Les réseaux (as)sociaux

Si tu veux me voir en vrai, il suffit de te balader dans Paris. On finira bien par s’y croiser.

Concernant ma présence en ligne, j’ai un compte sur quelques-uns des réseaux « sociaux » qui polluent le web. D’une part, je n’y mets pas grand-chose, d’autre part, j’y vais de moins en moins. Il semblerait qu’un nouveau jouet de ce type, mais se revendiquant plus libre et moins intrusif, est appelé à voir le jour d’ici deux ou trois mois…

En attendant, profite de la vraie vie. Malgré ses incohérences, elle est irremplaçable !


Plan de Paris « vu d'oiseau » gravé par Matthaüs Merian en 1615 (© domaine public)