ériic jii

Journal

2019



  • Il y a des jours. Tu peux faire n'importe quoi, tu peux ne rien faire : ça ne convient pas ! Pire : ça passe inaperçu. Aussi transparent qu'une voyelle dans la gueule d'une carpe ! Il y a des jours, tu n'existes plus. Et ton ombre refuse de te suivre, préférant continuer sa sieste, dans une pénombre, au loin. Des jours qui ne sont ni pairs, ni impairs. Des jours à peine entrecoupés de nuits. Des jours no !


  • Aujourd'hui, les commémorations vont envahir Paris. Et, comme il y a quatre ans, les sirènes vont se mettre à hurler. Mais pour des raisons différentes. Il a intérêt de pleuvoir sinon on remarquera vite que le sol humide n'est dû qu'aux larmes de crocodiles. Et s'il ne pleut pas tu peux toujours relire ce texte, remis en ligne pour l'occasion.

  • On va ouvrir ce beau journal tout neuf avec mon premier refus officiel en provenance d'une maison d'édition. Les Éditions du Seuil, en l'occurrence. Arguant qu'elles ne publient plus de recueil de textes. Bon, pourquoi pas ? Mais qu'est-ce qu'un roman, finalement, sinon un recueil de un texte ?

« précédente page 3 sur 3